Apéro poétique

Apéro poétique à 10 heures 30 avec Jean-Luc Fornelli...

Petite flânerie dans la poésie comique…
Comme un redoux bienvenu dans les frimas, Jean-Luc Fornelli nous emmènera dans une facétieuse flânerie au pays méconnu de la drôle de poésie, le samedi 16 décembre, 10h30, aux Bains. Ça va chauffer sur les pilotis !
La poésie peut-elle être drôle ? S’il le pouvait encore, Charles Baudelaire répondrait que non ! Mais pour Jean-Luc Fornelli : « bien sûr qu’elle le peut ! La poésie peut tout ! » Et c’est ce que le poète genevois va s’appliquer à nous démontrer, samedi 16 décembre, au coin du feu et du cabanon à fondue des Bains, qui l’accueillent dans le cadre de leurs mythiques apéros poétiques.
Fornelli nous a préparé une petite excursion dans le poème humoristique pas piquée des vers, avec une sélection de haïkus, et autres poèmes classiques qui font - ou qui tentent de faire - la part belle à l’humour… Ça devrait chauffer sur les pilotis, les zygomatiques en tout cas !
Une lecture qui s’inscrit en parallèle à la parution de son nouvel ouvrage poéticomique, Poésie de gare, paru en novembre, aux genevoises Editions des Sables. Jean-Luc Fornelli en lira aussi quelques brefs extraits. Histoire de ne pas trop le « spoiler ». On va donc bien se poiler et même - grâce aux rimes - oublier les frimas de la déprime.
Brève notice biographique  :
Jean-Luc Fornelli n’a jamais voulu devenir Nabilla, pompier, docteur, policier, voleur, vétérinaire, dentiste, top-modèle, footballeur et - encore moins - astronaute... Ainsi est-il devenu poète.