PROLONGATION

Devant l'immense succès populaire des Fantômes du Léman, les Bains en prolonge l'exposition jusqu'au 13 mai...

Une exposition sur les drames qui ont essaimé le Léman d'improbables naufrages et de fillettes orphelines disparues dans ses profondeurs...

Il ne faut pas se fier à son apparence, le lac peut être imprévisible.

Une dizaine de vents principaux s’y déploient, l’apparentant à une petite mer intérieure : Bise, Bise Noire, Vent, Joran, Vaudaire, Maurabia, Bornan, Môlan… Ils entraînent parfois les eaux du lac dans un tourbillon impétueux dont la furie fait chavirer les embarcations. Certaines vagues, les jours de tempête, font des rouleaux océaniques pouvant atteindre jusqu’à 6 mètres de hauteur. Par temps de grand brouillard, des marins rapportent avoir aperçu la silhouette évanescente d’un vapeur fantôme disparaître dans la brume. Mais la météo n’est pas seule responsable. Le fourvoiement des hommes est à l’origine de nombreuses tragédies.

En collaboration avec le Musée du Léman, voici certaines des plus tragiques et improbables catastrophes de l’histoire lacustre.

Bateaux, trains, montgolfière, avions et naufragés engloutis: les fantômes du Léman participent au funeste mystère des profondeurs.